Saisons poétiques en train

Tout banlieusard en sait long sur la grisaille du RER, ses odeurs de fer rouillé et de salissures, ses ensommeillements du petit matin, ses lassitudes du soir, ses moiteurs exécrables, tout banlieusard connaît cette locomotion fort peu encline à la contemplation et à l'extase. Pourtant, Claude Colson, le poète au cœur tendre et au regard en éveil, transforme nos allers-retours quotidiens, en une balade colorée, suave et sensuelle,
Voyage entre l'au dehors de derrière la vitre qui renvoie l'écho normatif de l'agitation des saisons et l'épicentre en interne des voitures du train, où chacun semblable à l'Autre, se recroqueville,en face à face. Les vies, les rêves, les sentiments, les émotions, de ces Autres que l'on reconnaît au fil des stations sans se connaître jamais...Mais toujours la beauté présente !
Ce recueil est magnifique de sensibilité, de réalisme, tout voyageur de RER s'y reconnaîtra !

 

Gisélec, lectrice