Deux de nos livres promotionnés par "Bruxelles Culture"

"Bruxelles Culture" est une revue numérique mensuelle, de haute tenue, éditée par "Brussels Diffusion asbl" et due à l'initiative de Daniel BASTIÉ.

Elle vise – spécifiquement – la culture à Bruxelles, sous toutes ses formes: arts, littérature, spectacles, BD, … Le numéro de janvier 2017 présente deux livres édités par les Associations bernardiennes, en lien direct avec Bruxelles !

Que Daniel BASTIÉ en soit remercié !
Contact et abonnement : pressculture4@gmail.com

 

MANNEKEN PIS NE RIGOLE PLUS

Alors c’est vrai, c’est une catacombe ? Non, peut-être. Si tu crois que je zwanze eh bien tu te trompes. Mais ça s’appelle une hécatombe. Le directeur de la scientifique est HS et le médico-légal est kalle comme un boestrink. Carmel est dans tous ses états. Bertha, donne-moi encore une kwak de lambik et mets un petit péket avec, sinon elle va se sentir toute seule. Si tu vas par là, alors je vais avec, décide madame Gilberte. Verse seulement un petit blanc pour tout le monde, Bertha, ça va nous faire du bien. Roza la rame de métro retrouve les belles et truculentes figures couperosées de gueuze, dans une nouvelle farce policière piquetée de dialecte et d’expressions bruxelloises. À la fin du livre, tu trouves un lexique pour si tu es né à Villeneuve-Loubet ou bien que tu habites à Capendu et que tu n’entraves que pouic à tout ce bazar. Ara ! Polar humoristique écrit en bruxellois, « Manneken Pis ne rigole plus » balance  une panoplie les tronches colorées des Marolles et invite le lecteur à se confronter au patois local tout en ne se prenant jamais au sérieux. Voilà un roman drôle qui louche du côté du Grand jojo, de Jeff Kazak et de Virgile (celui des fables zwanzées d’après le peï La Fontaine !). Du beau boulot à lire dans le tram, dans le lit pendant que ta mokke lit le dernier « Flair » ou en entendant que la dernière drache passe.  Auteur prolifique, Georges Roland n’en est pas à son bout d’essai. Il est l’initiateur du traminot-polar bruxellois. A savoir : une enquête policière un peu déjantée qui se déroule dans les rues de la capitale et qui ravive le parler d’autrefois, avec un côté assumé Quick et Flupke ou mademoiselle Beulemans.

Ed. Bernardiennes – 174 pages Sam Mas

SCHIEVEN ARCHITEK !

Les dialectes sont souvent présentés comme vulgaires et populaires (dans le sens péjoratif du terme) si on les compare aux langues officielles, censées être les seules capables de traduire un esprit élevé et d’exprimer science, poésie ou philosophie. Les parlers de Bruxelles n’y échappent pas. Il suffit de dresser une nomenclature des textes, chansons et sketches axés sur les injures, les degrés successifs d’éthylisme ou qui narrent des situations se déroulant en-dessous de la ceinture ! Jean-Jacques De Gheyndt s’est mis à l’écriture d’un livre qui rassemble sous une même couverture des aspects historiques, sociologiques, linguistiques, humoristiques, scientifiques, littéraires, récréatifs, passionnants, ingénus, savants et humains qui correspondent à sa conception personnelle du fait dialectal bruxellois.  Jean-Jacques De Gheyndt est un ketje de la capitale, passionné par l'histoire des dialectes et argots bruxellois. Docteur en Sciences de l'Université Libre de Bruxelles, il allie le sérieux scientifique de l'approche à la gouaille des citations, le tout au nom de sa maxime: "Pour la Science et pour la Zwanze". Conférencier reconnu sur le thème de nos parlers locaux. Il anime, mensuellement, un atelier dialectal à la "Fleur en Papier doré", haut lieu du surréalisme bruxellois. Il a également assuré la transposition, en brussels vloms, de la bande dessinée: Poje en Mamzelleke Beulemans, le 24evolume de la série bien connue de Louis-Michel Carpentier.

Éditions Bernardiennes – 214 pages Sam Mas

Schieven Architek ! Le point de vue de Hugo Baetens Beardsmore

Cher Monsieur De Gheyndt,

 

C’est avec énormément d’intérêt que j'ai lu votre livre que vous avez si aimablement dédicacé.

 

Vos trouvailles documentaires ont beaucoup enrichi nos connaissances sur les différents parlers bruxellois, surtout dans le domaine historique, et il est réconfortant de lire un auteur qui maîtrise les sources, souvent inédites, tant germaniques que romanes.

 

Je suis convaincu que votre livre fera date et fournira une ressource supplémentaire pendant les années à venir aux études sur les langues parlées à Bruxelles .

 

Je vous souhaite tout le succès que ce travail minutieux mérite.

 

Hugo Baetens Beardsmore,
Professeur Honoraire ULB-VUB,
Spécialiste de l'anglais, du bilinguisme et de la sociologie des langues.
(Courriel 09/2016)

La Libre du 26/07/2016

Schieven Architek - La Libre du 26/07/2016

Un bel article de M. Christian Laporte dans l'édition Bruxelles/Brabant de La Libre du 26/07/2016. Qu'il en soit remercié !
(Avec autorisation écrite de l'auteur)
Disponible via notre Boutique !

Les associations bernardiennes dans la DH du 5 mars 2015.