Foire du Livre de Bruxelles 2020 (3/3)

De nombreux auteurs des Associations bernardiennes seront présents à la Foire du Livre de Bruxelles 2020 :

Alain MAGEROTTE, le vendredi 6 mars de 18h à 22h, participe à la Nuit des Opuscules (stand Editions Lamiroy) - Dédicaces.

Marcel GHIGNY, le jeudi 5 mars de 14h30 à 19h et le vendredi 6 mars de 18h à 22h, sur le stand Cléa! - Dédicaces

Thierry-Marie DELAUNOY, le jeudi 5 mars de 13h à 15h, au stand 409. - Dédicaces

Georges ROLAND, le jeudi 5 mars après-midi, sur le stand Mémogrames - Dédicaces

Jean-Jacques DE GHEYNDT, le jeudi 5 mars à 15h00, sur la scène Fintro (FWB) - interview

Foire du Livre de Bruxelles 2020 (1/3)

Dans le cadre de la Foire du Livre

Le Service des Langues régionales endogènes
de la Fédération Wallonie-bruxelles

a le plaisir de vous inviter à la rencontre intitulée

« Oufti, c’est tof ! Redécouvrir, partager et transmettre sa langue régionale »

 Intervenants : Louise Moor, Bruno Delmotte, Jean-Jacques De Gheyndt
Modératrice : Nadine Vanwelkenhuyzen

  Jeudi 5 mars à 15h00 sur la scène Fintro

Site de Tour et Taxis – Avenue du Port, 86c – 1000 Bruxelles

Entrée gratuite - https://flb.be/informations-generales/

Plus d’informations : charmarke.osmanomar@cfwb.be 

Foire du Livre de Bruxelles 2020 (2/3)

Le Libérateur de Bruxelles

À l’angle de la rue Charles Buls et de la Grand Place de Bruxelles, un gisant sous un porche attire les touristes. Lui caresser le bras ou le genou apporterait le bonheur pour une année entière. L’homme représenté possède une histoire éclatante, que même ses concitoyens semblent avoir aujourd’hui oubliée. Bruxelles au 14e siècle se voulait une cité florissante, riche, gouvernée par les Lignages, membres issus de sept hautes familles bruxelloises. Les jours de la Saint Jean d’été, les Lignages élisaient lequel d’entre eux serait « le meilleur (pour défendre Bruxelles), le plus sage (pour la diriger) et le plus utile (pour la rendre prospère) », selon la tradition de la Charte des Ducs de Brabant. Le plus illustre d’entre eux se nommait Éverard t’Serclaes, le Libérateur de Bruxelles du joug des Flamands du comte Louis de Male. Après avoir sauvé la ville, il en fut premier échevin pour sept mandats, initia la construction de la 2e enceinte, ordonna le pavage des rues et… fut lâchement assassiné, pour enfin sombrer pratiquement dans l’oubli.

Reposant sur une abondante documentation, le présent récit, conté par un poète imaginaire mais actif, ne se targue toutefois d’aucune stricte vérité historique, nonobstant les figures emblématiques bruxelloises qui l’animent.

Le Libérateur de Bruxelles - Georges Roland

Le week-end des 16 et 17 mai 2020, la petite ville hennuyère de Chièvres, entre Mons et Ath, vivra à nouveau à l’heure médiévale. Cervia médiéval, c’est un campement dans le parc Notre-Dame, au pied des remparts, rassemblant de nombreuses compagnies médiévales, des combats, des initiations à l’archerie, de la musique et des danses, ainsi qu’un marché comme il s’en tenait aux 12e et 13e siècles, avec de vrais artisans au travail, des ripailles et boissons à profusion…

Les visiteurs découvriront ainsi Le Libérateur de Bruxelles, le roman de Georges ROLAND paru en mars et qui relate à la fin tragique de l’échevin Everard t’Serclaes.